Publié dans Généalogie, Qui sont mes ancêtres ?

Qui étaient mes ancêtres ?

On dit que nous descendons tous d’un roi et d’un pendu. Je n’ai trouvé ni l’un ni l’autre mais comme 90% de la population européenne, je descends de Charlemagne. En effet, comme le nombre de nos ancêtres double à chaque génération, nous arrivons, à la trente-cinquième génération (c’est-à-dire aux environs de l’an 1000), à plus de 17 milliards d’ancêtres. Or, la population de cette époque ne dépassait pas 10 millions de personnes. Donc, pouvons nous dire que nous descendons tous, plusieurs milliers de fois, de toutes les personnes ayant vécu au début du second millénaire. Sans aller aussi loin, qui étaient mes ancêtres ?

Ils s’appelaient Hélie Leroux, Jean Royer, Jeanne Sevaux-Tulasne, Anne Victoire Livoireau ; ils étaient journaliers, maîtres bouchers, tailleurs d’habits, sergent de baronnie, sabotier ou tailleur de limes ; ils étaient châtain aux yeux bleus, veufs, décrétés de justice, enfant naturel, breton, parrain, illettré…

Mais qu’est-ce qui définit un individu ? Son physique, son caractère, son prénom, son métier, sa famille, ses biens ? Certainement un peu de tout cela.

Grâce aux registres militaires, on connaît le physique des hommes, leur parcours militaire, grâce aux registres paroissiaux et d’Etat civil, on peut espérer découvrir les métiers de nos ancêtres, les fratries, grâce aux recensements, on peut savoir où ils ont vécu et retracer leur(s) déplacements, grâce aux actes notariés, on en apprend plus sur leur patrimoine, grâce au cadastre, on visualise leur(s) lieu(x) de vie… Tout un programme ! Et comme il faut bien commencer par quelque chose, je choisis de m’intéresser aux patronymes de mes ancêtres.

Il serait fastidieux d’énumérer tous les patronymes/matronymes de mon arbre généalogique. J’ai donc décidé de présenter les noms caractéristiques de la Touraine, peu ou prou. (NB : je me sers de l’ouvrage de Jean Moreau(1) comme référence. Selon les anthroponymistes, les noms de famille restent prédominants là où ils ont leur origine. L’auteur utilise donc l’annuaire pour établir une liste de noms par départements et détermine une prédominance quand la densité de ce nom est supérieure à la moyenne nationale).

Lire la suite de « Qui étaient mes ancêtres ? »