Publié dans Challenge AZ, Challenge AZ 2018, Généalogie, Qui sont mes ancêtres ?

Z comme…celle qui était la petite dernière

Z comme…Zoé ROYER

Fiche d’identité
Nom : ROYER
Prénom : Zoé
Numéro SOSA : 51

Date de naissance : 01/02/1840
Lieu de naissance : Thurageau (Vienne)
Date de décès : 08/02/1883
Lieu de décès : Vendeuvre-du-Poitou (Vienne)

Père : ROYER Jean
Mère : MAUGIN Thérèse
Frères et sœurs : Jean (°1822), Augustin (°1825), Thérèse (°1827), Marie (°1830), Alexis (°1834), Alexandre

Conjoint : AUCLERQ Auguste-Pierre
Date de l’union : 02/06/1859
Lieu de l’union : Thurageau (Vienne)

Enfants : Marie Adélaïde  (sosa, 1860-1910/), Célestin (1862-1948), Gustave (°1865), Eugène (°1867), Eugénie (°1870), Virginie (°1874)

Profession : sans profession en 1859 et 1883

Zoé Royer est celle qui était la petite dernière.
Zoé est la dernière de ce challenge mais c’est aussi le dernière de sa fratrie. Elle naît 18 ans après le mariage de ses parents. Jean, son père, a 40 ans et sa mère, Thérèse, environ 42 ans. Ils ont déjà 5 (ou 6) enfants dont le plus âgé, Jean, a 18 ans. Dans les recensements de Thurageau de 1841, seuls Thérèse, Alexandre (Alexis ? ) et Zoé vivent avec leurs parents.
Note amusante de l’agent recenseur, en 1851, Zoé vit du travail de ses parents (précision pour tous les enfants sans profession vivant chez leurs parents, qu’ils aient 21 ou 4 ans).
ArticlesUne autre de mes ancêtres a ce statut de benjamine, Anne Sainte (sosa 181). Septième de la fratrie, elle naît 17 ans après le mariage de ses parents.

 

Challenge AZ 2017

Publié dans Challenge AZ, Challenge AZ 2018, Généalogie, Qui sont mes ancêtres ?

Y comme…celui qui avait survécu a son petit-fils.

J’ai trois ancêtres prénommés Yves, Yves Lecorre (sosa 348), Yves Lebrun (sosa 326), Yves Ruaud (sosa 340).

Articles

Y comme…Yves LE CORRE

Fiche d’identité
Nom : LE CORRE

Prénom : Yves
Numéro SOSA : 348

Date de naissance : ?
Lieu de naissance : ?
Date de décès : ? après 18/02/1784
Lieu de décès : Bretagne

Père : ?
Mère : ?
Frères et sœurs : Jean

Conjoint : ?
Date de l’union : ?
Lieu de l’union : Bretagne

Enfants : Julien, François, Mathurin, Jean

Profession : ?

Yves Le Corre est celui qui avait survécu à son petit-fils.
Le petit-fils auquel Yves Le Corre survit, c’est Jean Joseph, le fils de Julien et Louise Christel, né le 18 janvier 1782 à Elven et décédé le 17 février 1784.

DC_enf Le Corre_Christel_1784_p.269.jpg
(C) AD56, Elven, 1784

« Le dix huit février mil sept cens quatre vingt quatre a été inhumé dans le cimetière le
corps de jean Le corre fils de julien Le corre et de Louïse cristel, décédée hier au villa
ge de Lahaye bellfontaine, agé de deux ans : présens le dit julien Le corre père, Yves Le
corre ayeul et jean Le corre oncle, qui ont déclaré ne scavoir signer de ce interpellés. »

Il survit aussi à sa bru, Louise Cristel, la mère de Jean Joseph Le Corre (ci-dessus), morte un an après son fils, le 19 avril 1785.

DC_Christel_femm_Le_Corre_Elven_1785_p.298.jpg
(C) AD56, Elven, 1785

« Le vingtième jour d’avril mil sept cens quatre vingt cinq a été inhumé dans le cimetière
le corps de Louise cristel femme de julien Le corre, décédée hier au village de la haye belle fon
taine, munie des sacrements de l’Eglise, agée de quarante un ans présens le dit julien Le corre
son mari, Yves Le corre son beau-père et jean Le corre, qui ont déclaré ne scavoir signer
de ce interpellés. »

 

Challenge AZ 2017

Publié dans Challenge AZ, Challenge AZ 2018, De père en fils, Généalogie, Qui sont mes ancêtres ?

X comme…celui qui n’avait pas assisté au mariage de son fils, celle qui avait assisté à la sépulture de son père.

X comme…XAINTE Urbain
X comme…XAINTE Anne

Articles

X comme…XAINTE Urbain
Fiche d’identité 

Nom : XAINTE
Prénom : Urbain
Numéro SOSA : 1448

Date de naissance : x (pê le 06 juin 1647 à Brain)
Lieu de naissance : x
Date de décès : x (avant le 1 juillet 1723, peut-être le 06 février 1704 à Brain)
Lieu de décès : x

Profession : homme de peine

Père : x
Mère : x
Frères et sœurs : x

Conjoint 1 : ? (peut-être Marguerite Gallet le 11 septembre 1677 à Allonnes)

Conjoint 2 : HUET Perrine (sosa)
Date de l’union : 27/06/1689
Lieu de l’union : Brain-sur-Allonnes (Maine-et-Loire)

Enfants : Perrine (°1690), Marie (1693-1700), Urbain (sosa, 1696-1772), Jeanne (°1698), René (°1700), Médard (°1703).

Urbain Xainte est celui qui n’avait pas assisté au mariage de son fils.
Le titre est plein de promesses, l’explication plus prosaïque.
Pourquoi il n’a pas assisté au mariage de son fils ?! Bah, il n’a pas pu, il était déjà mort.

Urbain naît probablement dans la seconde moitié XVIIè siècle, en Anjou, aux alentours de Brain-sur-Allonnes, en hiver, ou peut-être au printemps. Le jour même ou quelques jours après, son père le fait baptiser dans l’église paroissiale du village. Urbain est peut-être le premier enfant du couple, ou pas. Peut-être est-il le premier fils, ou pas. Peut-être est-il le dernier né, ou pas.
Il se marie le 27 juin 1689 à Brain-sur-Allonnes avec Perrine Huet. Dans l’acte de mariage, on apprend qu’il est veuf.
Leur premier enfant naît un peu plus d’1 an après le mariage, le 20 août 1690. C’est une fille ; elle s’appelle Perrine. Puis suivent 5 autres enfants, 2 filles, Marie, née le 04 septembre 1693 et Jeanne, née le 25 mai 1698, et 3 fils, Urbain, né  25 septembre 1696 (mon sosa), René, né le 06 septembre 1700 et Médard, né le 26 janvier 1703.
Urbain a un certain âge (peut-être 49 ans) au moment de la naissance de son fils Urbain en 1696. Médard Xainte et Marie Xainte sont choisis pour être le parrain et la marraine. Médard est probablement un membre de la famille (son oncle ? son cousin ? ), ce n’est pas indiqué par le curé, qui précise toutefois que le parrain est un « garçon » (il est célibataire). Marie, quant à elle, est « sa sœur » (née en 1693).

Naiss Xainte epx Robain Brain 1696
(C) AD49

Lorsqu’Urbain fils (mon sosa 724) se marie le 1er juillet 1723 à Brain-sur-Allonnes, ses parents sont morts, mais sont présents Médard, son frère (né en 1703) et Médard son cousin (son parrain ?).

Mar Xainte Robin Brain 1723
(C) AD49

Articles

X comme…XAINTE Anne

Fiche d’identité

Nom : Sainte/XAINTE
Prénom : Anne
Numéro SOSA : 181

Date de naissance : 28/08/1765
Lieu de naissance : Brain-sur-Allonnes
Date de décès : 18/06/1810
Lieu de décès : Brain

Père : Urbain Xainte
Mère : Marie Chevré
Frères et sœurs : Urbain (°1753), Médard (°1755), Madeleine (°1756), Anne (°1762), Anne Michèle (°1764), Jeanne (°1766), Jean, Pierre.

Conjoint 1 : Nicolas Taveau (x 14 janvier 1793 à Brain-sur-Allonnes)
Conjoint 2 : Julien Fontaine (sosa)
Date de l’union : 21 germinal an IV (10/04/1796)
Lieu de l’union : Brain-sur-Allonnes (Maine-et-Loire)

Enfants : Julien (1798-1852),Urbain (ca 1801-), Maurice (ca 1803-)

Anne Xainte est celle qui a assisté à la sépulture de son père.
Anne est l’arrière-petite-fille d’Urbain, le précédent. Elle n’a pas une longue vie puisqu’elle meurt à l’âge de 40 ans. Elle est orpheline de père à 20 ans, elle se marie à 27, elle accouche de son premier enfant à 29. En 1789, à la mort de son père, elle est présence à la sépulture, tout comme certains de ses frères et sœurs, Médard, Jean et Jeanne.

 

Challenge AZ 2017

Publié dans Challenge AZ, Challenge AZ 2018, Généalogie, Qui sont mes ancêtres ?

W comme…ceux qui s’appelaient Guillaume.

Bayeux_Tapestry_scene44_William_Odo_Robert
Tapisserie de Bayeux

 

Je n’ai pas d’ancêtres d’origine germanique, Allemands, Hollandais, Belges, ou Autrichiens. Je n’ai donc pas de Willhelm parmi mes ancêtres. Je n’ai pas non plus d’ancêtres anglo-saxon, donc pas de William.
En revanche, j’ai 5 Guillaume (ça ne vous rappelle rien ? Pas même la lettre K ? ) :

– Guillaume Anguille (sosa 14670), époux de Jacquette Devault (sosa 14671) et père de Catherine (sosa 7335),
– Guillaume Debaudre (sosa 7722), époux de Claude Devineau et père de Françoise (sosa 3861),

– Guillaume Fourrier (sosa 1504), père de Louis (sosa 752),
– Guillaume Ruaud (sosa 672), père de Julien (sosa 336),

– Guillaume Thébaud (sosa 342) fils de Joseph et époux de Julienne Le Faucheux (x 03-11-1745, Elven).

Comment choisir ? Voyons ce que je sais de chacun.
Guillaume Anguille (sosa 14670) est l’époux de Jacquette Devault (sosa 14671) et le père de Catherine (sosa 7335)… et c’est tout.
Guillaume Debaudre (sosa 7722) est l’époux de Claude Devineau et le père de Françoise (sosa 3861)… et c’est tout.
Guillaume Fourrier (sosa 1504) est le père de Louis (sosa 752)…et c’est tout.
(Le Challenge se termine et c’est ti pas que ce sont les derniers ancêtres qui vont me poser un vrai gros problème ! Et bien si, car pour l’instant, je n’ai pas plus d’informations en ce qui concerne mes Guillaume. Que t’chi, nada, niente, walou, peanuts, que dalle ! Plus que 2 Guillaume !)
Guillaume Ruaud (sosa 672) est le père de Julien (sosa 336)…et c’est tout.
Bon, bah, je choisis Guillaume Thébaud (sosa 342), fils de Joseph et époux de Julienne Le Faucheux.

Le titre est assez vague pour me laisser toute latitude. Alors, j’y vais.

W comme celui qui s’appelait Guillaume

Fiche d’identité

Nom : THEBAUD
Prénom : Guilaume
Numéro SOSA : 342

Date de naissance : ?
Lieu de naissance : ?
Date de décès : ? (après le 24 avril 1775)
Lieu de décès : (Morbihan)

Père : Joseph Thébaud
Mère : ?
Frères et sœurs : ?

Conjoint : Julienne Le Faucheux
Date de l’union : 03/11/1745
Lieu de l’union : Elven (Morbihan)
Enfants : Gilles (1746-1749), Pierre (°1748-1749), Joseph (°1750-1759), Jeanne (sosa, °1752), Janne (°1754), Louise (°1756), Marie Janne (°1761), Jan Louis

Donc, Guillaume Thébaud est le fils d’un certain Joseph. En 1745, il épouse Julienne Le Faucheux avec qui il a au moins 8 enfants entre 1746 et 1761, dont les 3 premiers meurent jeunes ou en bas-âge.
Il vit assez vieux pour connaître les enfants de sa fille Jeanne (ses petits-enfants donc), notamment Jeanne (1771) au baptême de laquelle il assiste (« Guillaume Thébaud ayeul »). Il assiste aussi à sa sépulture 1 mois plus tard (dans l’acte de sépulture, sa parenté n’est pas précisée). Trois ans après, en 1775, naît Pierre Marie. Guillaume assiste à sa sépulture 1 mois après (« Guillaume Thébaud ayeul »). 
Les actes de naissance et décès de ses petits-enfants nous permettent de découvrir que Guillaume ne sait pas signer, contrairement à son gendre, Julien Ruaud (le mari de sa fille Jeanne) et son fils Jan Louis.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Challenge AZ 2017

 

Publié dans Challenge AZ, Challenge AZ 2018, Généalogie, Qui sont mes ancêtres ?

V comme…celle qui était morte le jour de son anniversaire et celui qui était inhumé le lendemain de son décès

V comme…VAUCELLE Françoise
V comme…VAUCELLE René
ArticlesHappy_Birthdaydeath

V comme…VAUCELLE Françoise

Fiche d’identité
Nom : VAUCELLE, VOCEL, VAUSSEL
Prénom : Françoise
Numéro SOSA : 375

Date de naissance : 15/05/1730
Lieu de naissance : Clefs (Maine-et-Loire)
Date de décès : 15/05/1801
Lieu de décès : Pontigné (Maine-et-Loire)

Profession : journalière

Père : René Vaucelle
Mère : Françoise Roisnay
Frères et sœurs : Françoise (1720-1720), Marie (1721-), René (1722-1722), Anne (1724-1725), René (°1726-)

Conjoint : François Montprofit
Date de l’union : 20/07/1747
Lieu de l’union : Clefs (Maine-et-Loire)

Enfants : Jacques (°1748-), Jacquine (°1749-), Marie (sosa, 1750-1827), François (°1757-)

Françoise Vaucelle est celle qui était morte le jour de son anniversaire.
On dit souvent qu’en cherchant bien, on arrive toujours à trouver des dates récurrentes dans la vie d’une personne, des dates qui marquent des événements particuliers, ou qui se répètent de génération en génération (les coïncidences de date sont appelées Syndrome d’anniversaire par Anne Ancelin Schützenberger qui a écrit sur le sujet Aïe, mes aïeux).

naiss Vaucelle Frçse
(C) AD49

DC Vaucelle épse Montprofit
(C) AD49

Et puisque les dates semblent se jouer du hasard, notons que parmi les enfants de Françoise et François, 2 enfants sont nés un 25 décembre, Jacques et Jacquine, respectivement en 1748 et 1749.

Un autre de mes ancêtres est né et mort le même jour, René Requien, mon sosa 2948, né 8 janvier 1604 à Dénezé, et mort le 8 janvier 1653 Meigné-le-Vicomte. Mais comme ça ne marche pas à tous les coups, je ne lui ai pas trouvé de syndrôme d’anniversaire.

ArticlesV comme…VAUCELLE René

Fiche d’identité
Nom : VAUCELLE
Prénom : René
Numéro SOSA : 750

Date de naissance : vers 1693 (ou vers 1681)
Lieu de naissance : ? (Maine-et-Loire ?)
Date de décès : 14/11/1752
Lieu de décès : Clefs (Maine-et-Loire)

Profession : cardeur de laine (1719), bécheur (1720, 1721, 21-10-1722, 1730), closier (9-10-1722), journalier (1728)

Père : Jacques Vaucelle
Mère : Perrine Leconte
Frères et sœurs : Jacques 

Conjoint : Françoise Roisnay
Date de l’union : 28/11/1719
Lieu de l’union : Clefs (Maine-et-Loire)

Enfants : Françoise (1720-1720), Marie (°1721), René (1722-1722), Anne (1724-1725), René (°1726), Jacques (1728-1728), Françoise (sosa, 1730-1801)

René Vaucelle est celui qui était inhumé le lendemain de son décès.
J’aurais voulu trouver un ancêtre qui était baptisé le jour de sa naissance, pour faire écho à Francoise Vaucelle mais, tous mes sosa dont le patronyme commence par un V sont nés à une époque où le baptême est plus important que la naissance, qui n’est, du coup, pas précisée par le curé du lieu. Alors, je me tourne vers les décès et inhumations.

DC Vaucelle René.jpg
(C)AD49

L’acte de sépulture nous apprend que René Vaucel est inhumé le quinzième jour de novembre mil sept cent cinquante deux dans le cimetière qui joint l’église à l’âge de « souhaisantes onzes ans ou environ décédé de hier ». « Environ », je confirme car même si je n’ai pas trouvé la date de naissance de René, ça ne colle pas avec son âge lors de son mariage.

mar Vaucelle Roisne Clefs 1719
(C)AD49

« Le vingthuictiesme jour du mois de novembre mil sept cens dix neuf
après la publication de bans de mariage faitte en cette eglise les dimanches
douze, dix neuf et vingt six du courant  et les fiançailles aiant esté
faites ont esté espouzés par nous prestre curé de Clefs soussigné René Vaucelle
cardeur de laine âgé de vingt six ans ou environ fils de deffucnt jacques vaucelle […] »

Donc, en 1752, René aurait environ 71 ans (il serait né vers 1681) et en 1719, il aurait environ 26 ans (il serait né vers 1693). J’ai donc une période de recherche de 12 ans pour sa naissance (entre 1681 et 1693). J’aurais tendance à pencher pour une naissance vers 1693 car c’est l’âge donné au mariage et il est plus logique de se tromper après 60 ans de vie que 26 ans de vie (de plus, la personne concernée est présente dans le premier cas et morte dans le second donc ne peut pas donner son âge qui est estimé par des tierces personnes plus au moins au courant)(1).

Mais ce n’est pas la seule particularité de mon ancêtre. René sait signer (voir actes de baptême de ses enfants, François (1720), Marie (1721), René (1722), Anne (1724), Jacques (1726) et l’acte de mariage de son frère). Pourtant, il n’est « que » cardeur de laine. Son frère aussi sait signer.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Enfin, seuls 3 de ses 7 enfants atteignent l’âge adulte ; les 4 autres meurent après quelques mois de vie seulement.

(1) Je n’ai pas trouvé de naissance à Clefs entre 1683 et 1693.

Challenge AZ 2017

Publié dans Challenge AZ, Challenge AZ 2018, Généalogie, Qui sont mes ancêtres ?

U comme…celui qui avait René pour patron et celle qui avait Urbain pour frère

U comme…Urbain Tulasne
U comme…Urbanne Orie
Articles
clogs-1423936_960_720
U comme…Urbain Tulasne
Fiche d’identité 

Nom : TULASNE
Prénom : Urbain
Numéro SOSA : 380

Date de naissance : 25/03/1719
Lieu de naissance : Savigné-sur-Lathan (Indre-et-Loire)
Date de décès : 03/02/1775
Lieu de décès : Cléré-les-Pins (Indre-et-Loire)

Profession : sabotier

Père : Pierre Tulasne
Mère : Marie Debeauger
Frères et sœurs : Marie, Jean, Jeanne, Urbanne, Anne, Pierre TULASNE, Pierre, Renée.

Conjoint : BARANGé Marie
Date de l’union : 19/02/1754
Lieu de l’union : Cléré-les-Pins (Indre-et-Loire)

Enfants : Urbain (°1754), René (°1756), Marie (1758-1760), Anne (1760-1764), Marie (°1762), André TULASNE (sosa, 1764-1827), sans nom (†1770), Anne (°1772)

L’histoire d’Urbain commence le 16 mai 1728, dans la commune de Savigné-sur-Lathan, Indre-et-Loire. Ce jour-là, Marie Debeauger accouche en son domicile, comme tous les femmes de cette époque. Le jour même, Pierre Tulasne, son père, le fait baptiser dans l’église paroissiale du village. Ouf, le petit est sauvé des limbes. Urbain n’est pas le premier enfant du couple, mais le dernier des 9 enfants. Pierre a 50 ans au moment de la naissance d’Urbain. Ça n’est pas marqué sur l’acte de baptême mais comme Pierre est né le 26 juillet 1678, le calcul est facile à faire. Marie a 49 ans. Elle n’est pas présente au bapteme de son fils. Comme toutes les accouchées, elle doit attendre les relevailles avant de rentrer de nouveau dans une église. Jean Tulasne, le frère d’Urbain, est son parrain, Marguerite Touseau, sa marraine. Peut-être Marguerite est-elle de la famille, une amie ou une simple voisine. Quel que soit son lien avec le nouveau-né, elle signe en bas de l’acte, ce qui n’est ni le cas du père ni le cas du parrain.

Urbain arrive donc dans la famille au printemps 1728. Est-ce que ses 3 frères et 5 sœurs habitaient encore dans la maison familiale ? Pour les plus jeunes probablement, pour les plus âgés, la question peut se poser. En effet, la fille aînée du couple, Marie, est née le 27 mars 1707 à Savigné-sur-Lathan. Au moment de la naissance de son petit frère, elle a donc 21 ans. Certes, à cette époque, elle n’est pas encore mariée. Ce sera chose faite le 31 juillet 1731. Elle devient alors la femme de Laurent Chantreau. Mais, on peut se demander si elle ne travaillait pas chez un patron et si elle n’y était pas logée. Le second enfant, un fils, Jean, naît 21 mois après Marie, le 27 décembre 1708. Il épouse Marie Tessier en 1734. La deuxième fille, le troisième enfant, Jeanne, naît presque trois après Marie, et 2 ans après Jean, le 22 février 1711. Jeanne non plus n’est pas mariée quand Urbain naît mais elle est en âge de travailler donc pourrait ne plus vivre avec la famille. Jeanne se marie à Savigné le 9 février 1737 avec Toussaint Pays. La troisième fille, Urbanne, naît le 07 décembre 1714 et le deuxième fils, Pierre, le sixième enfant du couple, naît le 25 mars 1719. Malheureusement, ils ne connaîtront pas Urbain, puisqu’ils meurent respectivement le 20 février 1715 à l’âge de 2 mois et le 23 août 1719 à l’âge de 4 mois. Pierre et Marie ne subissent pas la mort consécutive de deux enfants puisqu’Anne naît le 5 août 1716. Elle épouse Thomas Huet à Savigné en 1741. Le 8 février 1722, toujours à Savigné, c’est une nouvelle fille, Renée, qui agrandit la famille. Je n’ai pas de date de mariage ni de décès. Ensuite, naissent Pierre, en 1726 et Urbain en 1728.

Urbain se marie le 17 février 1754 à Cléré-les-Pins (Indre-et-Loire) avec Marie Barangé. Il a 26 ans et elle en a 21. Pierre et Marie, les parents d’Urbain sont morts, depuis plusieurs années, peut-être le 28/09/1735 pour lui et plus récemment, le 24 mars 1751 pour elle. Jean et Pierre, ses frères, sont présents, ainsi que son beau-frère, Thomas Huet, le mari de sa sœur Anne. Jean est le seul du clan à signer.

Le premier enfant d’Urbain et Marie naît tout pile 9 mois après leur mariage, le 29 novembre 1754 à Savigné. Tout comme il faisait partie d’une famille nombreuse, Urbain lui-même aura une famille nombreuse avec 8 enfants nés entre 1754 et 1772 à Cléré, Urbain, le 29 novembre 1754, Renée, le 24 mars 1756, Marie, le 25 juillet 1758, Anne, le 03 septembre 1760, Marie, le 06 novembre 1762, André, le 30 novembre 1764 (mon sosa), sans nom, le 16 septembre 1770, Anne, le 28 mai 1772. Au moins trois d’entre eux morts avant l’âge de 3 ans, Marie, décédée le 09 juin 1760 à l’âge de 22 mois, Anne, décédée le 31 janvier 1764 à l’âge de 2 ans de demi, l’enfant sans nom, né et décédé le même jour.

Urbain décède le 03 février 1775 à Cléré d’où est originaire sa femme, Marie Barangé.

Urbain Tulasne est celui qui avait René pour patron.
Ça ne veut pas dire que Urbain travaillait chez un certain René, non, ça veut dire qu’il était sabotier. Quel rapport ? René est le saint patron des sabotiers ! Son père était aussi sabotier.

Mes autres ancêtres sabotiers sont Eustache Delestang (6130),  Jean Barrier (3066), Étienne Bodeau (764), Antoine Fourrier (376), Étienne Tranchant (110).

Quelques informations sur le métier de sabotier ici.

Articles

U comme…Urbane Orie
Fiche d’identité 

Nom : ORIE
Prénom : Urbane
Numéro SOSA : 2881

Date de naissance :  15/02/1643
Lieu de naissance : Brain-sur-Allones (Maine-et-Loire)
Date de décès : ?
Lieu de décès : Maine-et-Loire

Profession : ?

Père : Jean Orie
Mère : Jeanne Babin
Frères et sœurs : Urbain

Conjoint : Julien Fontaine
Date de l’union : 14/07/1672
Lieu de l’union : Brain-sur-Allonnes (Maine-et-Loire)

Enfants (à compléter) : Julien (sosa)

Urbane Orie est celle qui avait Urbain pour frère
Je ne vais pas tourner autour du pot, Urbane est une femme, et comme pour beaucoup de mes ancêtres femmes, j’ai peu de renseignements sur elle. Mais j’ai réussi à trouver un petit truc la concernant. On l’a tous dans notre généalogie…Non, ce n’est pas un frère qui s’appelle Urbain, comme le titre le laisse penser, même si elle a bien un frère qui s’appelle Urbain (le frère qui s’appelle Urbain, c’est pour écho à Urbain Tulasne qui a un patron qui s’appelle René), c’est un frère qui épouse la sœur de son beau-frère ? Vous suivez ? C’est facile (quand on a tout sous les yeux) : Urbane épouse Julien Fontaine, et le frère d’Urbane épouse la sœur de Julien.

Articles

J’ai une autre Urbanne Orye parmi mes ancêtres (sosa 11435), un autre mariage entre fratrie avec Jacques Rabier (sosa 480), son frère Jean et sa soeur Elisabeth, qui épousent respectivement Jeanne Fourré (sosa 481), sa sœur Madeleine et son frère Jean, et une autre Urbanne qui a un frère prénommé Urbain, Urbanne Tresnert (sosa 6131).

 

Challenge AZ 2017