Publié dans Avis de recherches, Généalogie

A la recherche de la fratrie Bulot

Bulot_Picau

detectiveDans la famille Bullot-Picau, je demande les enfants. Je pense avoir trouvé toute la fratrie. Il y a Désiré, Désirée, Henri, Alphonse et Irma. Et grâce aux notes marginales, j’ai pu ajouter les dates de décès et les conjoints. Sauf pour 2 frère et sœur, Désiré et Désirée. Pas de décès en note marginale, j’en conclus qu’ils sont morts avant 1945. Pour Désiré, je pensais trouver des informations grâce au registre matricule mais malheureusement, pas de registre. N’aurait-il pas fait son service militaire ? Même si c’est possible, je n’arrive pas en me contenter de cette explication. 

detectiveJe pars sur une autre piste avec la photo de mariage de mes AGP.
Henri Eugène Bulot (sosa 14) est le troisième des frères et sœurs. Il naît le 10 avril 1892 à Thilouze, 4 ans après le mariage de ses parents, Pierre et Marie Louise Picau. Il a 2 frère et sœur aînés, Désiré, né le 22 mars 1889, et Désirée, née le 22 janvier 1891. Deux autres enfants complètent la fratrie, Alphonse, né le 19 octobre 1896 à Thilouze et Irma, née Marcelle Irma, le 24 janvier 1898.

Henri se marie le 2 juin 1923 à St-Branchs avec Marie Rabier. Voici la photo de groupe prise lors de leur mariage.

Mar Bulot_Rabier_1923
(c) collection privée

Sont identifiés : les mariés, les parents des mariés, le frère de la marié. Mais où sont les frères du marié ? Je ne suis pas très douée au jeu des ressemblances mais je tente quand même ma chance, espérant que les oreilles de mon AGP soit une caractéristique familiale. L’homme derrière le marié a du potentiel. Est-ce l’un des ses frères ? Partons de cette hypothèse. Autre postulat sur lequel je me suis appuyée, la famille du marié se situe à gauche sur la photo, celle de la mariée à droite. Donc, j’ai l’un des frères. En cherchant bien, l’homme a côté du frère hypothétique a quelques ressemblances : oreilles paraboliques, menton marqué, implantation capillaire au niveau du front de « travers ». J’ai donc le second frère. Le plus grand a l’air plus jeune (impression tout à fait subjective, je l’avoue), ce sera donc Alphonse, et le plus petit, ce sera Désiré. Les deux frères sont l’un à côté de l’autre, de façon tout aussi arbitraire, je décide de placer les sœurs à côté des frères.

Cela donne donc : 
Mariage_Bulot_Rabier_identification
(c) collection privée

Mais…

detectiveSi je n’ai pas trouvé le registre matricule de Désiré, j’ai trouvé celui d’Alphonse. Et…
Bulot Alphonse Indre-et-Loire Chatellerault 1916 matricule 722
(c) AD37, registre matricule

…Alphonse mesure 1m52. Donc Alphonse n’est pas l’homme derrière le marié. Qu’à cela ne tienne, j’inverse les frères supposés. Et, en y regardant de plus près, celle que j’avais identifiée comme Irma, semble passer son bras derrière l’homme à sa gauche. Un geste intime ? Je vais l’interpréter comme cela. Donc, si le petit homme est Alphonse, la femme qui lui met la main aux fesses est sa femme, Angèle Devineau, qu’il épouse le 07 février 1920.

Deuxième hypothèse concernant l’identification des protagonistes.
Mariage_Bulot_Rabier_identification2
(c) collection privée

Mais…

detectiveCette histoire de registre matricule introuvable me chagrine. Oui, il est possible que Désiré n’ai pas fait son service militaire ; il est aussi possible qu’il ait quitté la Touraine avant l’âge de ses 20 ans. Pour la première hypothèse, il suffirait que je le trouve dans les recensements. Comme il n’y a pas de note marginale sur son acte de décès, il est mort avant 1945. Je commence par les recensements de 1936. Après 3 communes autour de son lieu de naissance, rien. La recherche risque d’être fastidieuse. A moins que cela ne signifie qu’il soit mort jeune (en 1936, il aurait 47 ans).
Et là, Eurêka, un éclair de génie me traverse le cerveau. Einstein
Pourquoi ai-je pris pour acquis que toute la fratrie avait vécu vieille ? Si il était mort jeune mais vraiment jeune ? Direction les TD. Pour les années 1883-1892, pas de traces de Désiré. Mais devinez quoi ! Les TD de 1893-1902 sont plus fructueuses : Désiré est mort à l’âge de 8 ans.

Maintenant que j’ai résolu l’énigme de Désiré, j’ai un autre problème : il ne peut pas être sur la photo de mariage de son frère, mon AGP, en 1923. Je regarde une énième fois ladite photo. Et, deuxième éclair dans mon cerveau : j’ai déjà vu le couple derrière les mariés !!!! Mais où ??? Je cherche, je cherche. J’ai trouvé ! Je les ai vus sur leur propre photo de mariage. Je m’en souviens car je trouvais que la mariée est particulièrement moche (autre considération tout à fait subjective).
Mariage anonyme
(c) collection privée, mariage inconnu, lieu inconnu, date inconnue, peut-être entre 1923 et 1929.

Troisième hypothèse concernant l’identification des invités au mariage de mes AGP.
Mariage_Bulot_Rabier_identification3

Une fois cette nouvelle identification établie, je peux quand même supposer que la femme derrière la mariée est Irma (et donc l’homme à ses côtés, devient son mari, Léopold Devineau).
Mariage_Bulot_Rabier_identification4

Sauf que…
Sur la photo de mariage des inconnus/Irma?, il y a bien mon AGP (devant la fenêtre) mais pas les autres personnes prétendues comme les frères et sœur.
Mariage anonyme
Couple_Bulot_Rabier_et_Alphonse

De plus, le couple de mariés inconnus/Irma? est présent au mariage d’Alphonse Rabier à gauche (derrière la balustrade). Donc ce serait plutôt des invités de mon AGM, Marie Rabier, que mon AGP, Henri Bulot.

Mariage Rabier-Marsais
(c) collection privée, 1931

Couple_inconnu_mar_tonton
les_inconnus
(sur les photos originales, les ressemblances sont plus marquées).

Donc, hypothèse d’identification n°4 : je reviens à mon hypothèse numéro 3, derrière les mariés (mes sosas), ce sont des inconnus.
Mariage_Bulot_Rabier_identification3

detective J’ai une idée pour tenter d’identifier le couple inconnu. S’il s’agit des invités de la mariée, ce sont peut-être ses témoins (à côté des mariés, il n’y a que des vieux). Mais, les actes de mariage de Saint-Branchs ne sont consultables sur le net que jusqu’en…1922. Dommage. Il faudra que je me déplace aux AD37.
Donc, pour l’instant, je n’en sais pas plus qu’au début de ma recherche : où sont les frère et sœurs d’Henri ?

detectiveCe n’est pas grave (pour l’instant) car à force de scruter la photo de mariage des mes AGP, j’ai eu envie de trouver le lieu où a été pris le cliché. Je pars avec un atout, je connais la commune où ils se marient, et c’est certainement le lieu où la prise de vue a été faite. Mais où exactement à Saint-Branchs ? Certains diront que c’est facile car ils auront remarqué que c’est écrit sur la façade. Oui mais…le café Hubert, engrais, graines, restaurant, n’existe plus. Où peut-on faire une photo de groupe ? Sur la place du village. Je tape donc dans mon moteur de recherche « carte postale Saint-Branchs » . Je consulte mon site préféré en ce qui concerne les cartes postales, Delcampe.net. Je ne trouve pas le café Hubert, engrais, graines, restaurant. Mais, je trouve une carte postale du bureau de poste qui ressemble beaucoup au café Hubert, engrais, graines, restaurant : une porte sur la gauche, une double fenêtre sur la droite, des fenêtres au premier étage, une chaîne harpée à gauche du bâtiment.
Lieu_photo_mariage_Bulot_Rabier
Mais est-ce que le bureau de poste existe toujours ? Et bien non ! Je continue mes investigations et je trouve une autre carte postal du café Hubert, engrais, graines, restaurant, poste-télégraphe. Mais ce n’est ni une carte postale du café Hubert, engrais, graines, restaurant, ni une carte postal du bureau de poste-télégraphe. C’est une carte postale de l’hôtel de l’Etoile.Lieu_photo_mariage_Bulot_Rabier2
Mais là encore,  l’hôtel de l’Etoile n’existe plus (le bureau de poste est probablement plus récent que le café Hubert et l’hôtel de l’Etoile). Heureusement, le site Delcampe propose une photo actuel.
Voilà donc où se ont étés pris en photo mes arrière-grands-parents.Lieu_photo_mariage_Bulot_Rabier_aujouyrd'hui2
Les lieux ont bien changés.

Du coup, j’ai eu envie de faire la même chose avec le mariage du frère de mon AGM, Alphonse Rabier. Là aussi, je connais le lieu du mariage et donc le lieu de la prise de vue de la photo de mariage, Louans.

Mariage Rabier-Marsais
(c) collection privée

Là, c’est un peu plus difficile car je n’ai qu’une enseigne de boucherie-charcutier. Seulement ? Pas tout à fait. J’ai aussi un balcon en fer forgé au premier étage et une petite terrasse au rez-de-chaussée. Je procède de la même façon que pour la photo de mes AGP et je consulte le même site de cartes postales. Mais cette fois-ci, j’ai moins de chance. Du moins, c’est ce que je crois. En effet, la plupart des cartes postales montrent la place du village et son fameux hôtel des voyageurs. Mais pas de boucherie.
Louans2
Et puis je tombe sur une CP de l’hôtel, de mauvaise qualité mais en vue rapprochée. Je ne suis pas sûre de ce que je vois mais j’ai des petits signaux qui s’allument dans ma cervelle.
Louans_Place_photo_mariage_tonton_alphonse
Il y a bien un balcon en fer forgé, une petite terrasse encadrée de deux petits escaliers et une enseigne sur la droite. Je retourne sur Delcampe. Et là, c’est un festival, je ne vois plus que cela. L’Hôtel des voyageurs sur lequel je ne daignais pas même cliquer, était en fait celui que je cherchais.
Louans_Place_photo_mariage_tonton_alphonse2Louans_Place_photo_mariage_tonton_alphonse4Louans_Place_photo_mariage_tonton_alphonse5Louans_Place_photo_mariage_tonton_alphonse6Louans_Place_photo_mariage_tonton_alphonse7

Et l’Hôtel des Voyageurs en 2015.
Hotel_Voyageurs(C)Google Maps

Si ma première recherche, concernant l’identité des invités au mariage de mes AGP n’a pas aboutie, celle de la localisation des lieux des photos de mariage est réussie. Je frétille d’allégresse !

arabesque

On est le 14 novembre 2020, j’ai fini de rédiger cet article il y a 3 jours (oui, je sais, c’était il y a 2 mois, mais en novembre, c’est Challenge AZ et en décembre, c’est Calendrier généalogique de l’Avent). Donc, j’ai fini de rédiger cet article il y a 3 jours, mais je ne peux m’empêcher d’y revenir : est-ce que le couple inconnu est Léopold et Irma ?

detectiveLe registre matricule de Léopold pourrait me donner quelques détails intéressants. Problème. Je ne trouve pas Léopold alors que j’ai trouvé Henri et Alphonse Bulot. Ils n’ont pourtant que quelques années d’écart. Léopold est né à Thilouze (Indre-et-Loire) et s’y marie, tout comme Alphonse. Bizarre. Ah, détail important, Henri et Alphonse sont enregistrés en Indre-et-Loire mais dans la subdivision de Châtellerault. Comme Léopold n’y apparait pas, j’épluche les subdivisons de Tours et du Blanc, pour être sûre. Rien non plus. Mais…Châtellerault, c’est dans la Vienne. Ce serait bizarre qu’Henri et Alphonse soient enregistrés en Indre-et-Loire et Léopold en Vienne mais je ne veux laisser de côté aucune piste. Et là…

RM_AD86_1917_tables_9R1_174.1_p.5
AD86, table alphabétique des registres matricules, 1917, 9 R 1/174-1.

Sauf que les fiches matricules de Châtellerault ne commencent qu’au numéro 409. Décidément, je n’arriverai pas à le trouver ! A moins que…les registres se trouvent aux AD37 (logique). Et effectivement. Il fallait chercher son numéro de registre dans les tables alphabétiques de la Vienne et sa fiche matricule dans les registres de l’Indre-et-Loire.
Au final, la fiche matricule de Léopold ne m’est pas d’un grand secours. Mais…

detective J’ai trouvé sur Geneanet, une descendante d’Irma et Léopold. J’espère qu’elle pourra me renseigner, peut-être avec des photos. Sauf que…
Sa dernière connexion à Geneanet remonte à mars 2018.

A suivre…
arabesque18 décembre 2020 – quand j’ai le cerf_volant
Je pensais en avoir fini avec cet article mais une découverte en entrainant une autre, je repars sur la piste des Bullot. En effet, le cas Léopold Devineau m’a appris qu’un Thilouzain, donc un habitant d’Indre-et-Loire, peut avoir sa fiche matricule conservée aux AD86. Alors pourquoi mon AAGP, Pierre Bullot (sosa 28), que l’on voit sur la photo de mariage, ne serait-il pas aux AD86 lui aussi ?
Bulot_Picau, 1923
Pierre Bulot au mariage de son fils Henri, 1923.
(c) collection privée

Et j’ai bien fait de vérifier car j’ai effectivement trouvé la fiche matricule de Pierre.
Matricule_Vienne_Chatellerault_1881_n°452_9 R 1.24-2_p.29

(photo Einstein, (c) Sasse, 1951)

LSFLSF

5 commentaires sur « A la recherche de la fratrie Bulot »

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s