Publié dans Généalogie

Un jour, un mariage – le 30 janvier

Le 30 janvier 1741, mariage d’Antoine Picault (sosa 464) et Marie Gervais (sosa 465), Trogues (Indre-et-Loire).

mar Picault gervais Trogues 1741
« Le trente janvier 1741 apres les publications des bans
de mariage canoniquement faittes par trois divers
dimanches ou festes consecutives au prosne de nos
messes paroissialles des personnes d’anthoine picault
fils de Jacques picault et de feu Jeanne Joumier
et de marie gervais fils de Jacques gervais et de françoise
baranger nestant venu a ma connaissance audit futur
mariage aucun empechement civil ni canonique
ni aucune opposition de leur mutuel consentement
je les ai marié et donné la benediction nuptialle selon
la forme prescritte par notre mere la ste Eglise
en presence de jacques picault texier pere du 
marié et de Etienne et Jacques gervais et francoise pere
et mere de lepousée et aultres parents et amis qui ont dit
ne scavoir signer » .

Et aussi…

Le 30 janvier 1747, mariage de Julien Chasles (sosa 370) et Renée Chignard (sosa 371), Noyant (Maine-et-Loire).

Le 30 janvier 1769, Julien Ruaud (sosa 170) et Jeanne Thébaud (sosa 171), Elven (Morbihan).

Le 30 janvier 1833, mariage de Elisée Gilbert Simon (sosa 122) et Rose Morain (sosa 123), Vicq-sur-Nahon (Indre).

Publié dans Généalogie

Un jour, un mariage – le 29 janvier 1777

Le 29 janvier 1777, mariage de Charles Morin (sosa 492) et de Marie Chauvin (sosa 493), Vicq-sur-Nahon (Indre).

Mar_Morin_Chauvin_Vicq_1777_AC_1777_1792_p.3

Mar_Morin_Chauvin_Vicq_1777_AC_1777_1792_p.3suite
AD36, collection communale

« Le vingt neuf janvier mil sept cent soixante et dix sept après les
fiancailles faittes le vingt sept, et la publication de trois bans par trois
dimanches consecutifs aux prones des messes paroissialles tant en cette Eglise
qu’en celle de veüil entre charles morin fils mineur de feu vincent morin
vivant meunier et de marguerite pineau de la paroisse de veüil d’une
part, et entre marie chauvin fille mineure de jean chauvin lab[oureu]r et de
marie fourré de cette paroisse d’autre part je curé soussigné leurs ay
donné la benediction nuptialle avec les ceremonies de la ste Eglise
vu le congé et certificat de la publication des bans de Mr le curé de
veüil signé brunet et sans qu’il se soit trouvé aucune opposition ny
dautre empeschement que celui du quatre au quatrieme degré de
consanguinité dont les parties ont obtenües dispense de Monseigneur
l’illustrissime et reverendissime P.P. archevêque de Bourges en
date du vingt quatre janvier de la presente année signé Pinturel vu [1 mot]
et plus bas par Monseigneur Mesle de Rabaigiere en presence et du
consentement du pere et de la mere de lespouze, de claude fourré son grand
pere, de jean et felix fourré, jean et jacque rabier ses oncles de jean et louis
chauvin ses oncles paternels d’antoine pierre simon, d’antoine et magdelene
fourré de jean et pierre taureau ses cousins et cousine germain, et encore de la
mere de lepoux de jeanne morin et jeanne pineau ses tantes de pierre chipault
son oncle, de charles et gabriel grajou ses cousins germains et autres parens
et amis tant de cette paroisse que de celle de veüil lesquels noces ont attestés
ce que dessus, et ont en partie signés les autres ayant declaré ne le scavoir
dece enquis » .

Mar_Morin_Chauvin_Vicq_1777_greffe_1766_1792_p.123Mar_Morin_Chauvin_Vicq_1777_greffe_1766_1792_p.123suite

Mar_Morin_Chauvin_Vicq_1777_greffe_1766_1792_p.123suite2
AD36, collection du greffe

« Le vingt neuf janvier mil sept cent soixante et dix sept après
les
fiancailles faittes le vingt sept du present, et la publication de trois
bans par trois
dimanches consecutifs aux prones des messes paroissialles
tant en cette Eglise
qu’en celle de veüil entre charles morin fils mineur de
feu vincent morin
vivant meunier et de marguerite pineau de la
paroisse de veüil d’une
part, et entre marie chauvin fille mineure
de jean chauvin lab[oureu]r et de
marie fourré de cette paroisse d’autre
part je curé soussigné leurs ay
donné la benediction nuptialle avec les ceremonies
de la ste Eglise,
vu le congé et certificat de la publication des bans de Mr
le curé de
veüil signé brunet et sans qu’il se soit trouvé aucune opposition
ny
autre empeschement que celuy du quatre au quatrieme degré de
consanguinité dont les parties ont obtenu dispense de Monseigneur
l’illustrissime et reverendissime P.P. archevêque de Bourges
en
datte du vingt quatre du present signé Pinturel vu [1 mot] et plus
bas par Monseigneur Mesle de de la brugiere en presence et du
consentement du pere et de la mere de lespouze, de claude fourré son
grand
pere, de jean et felix fourré, jean et jacque rabier ses oncles #
d
‘antoine pierre simon ses cousins germains, d’antoine et magdelene fourré
son cousin et sa cousine de jean et pierre taureau ses cousins et cousine germains, et encore
de la
mere de lepoux de jeanne morin sa tante et jeanne pineau aussi sa tante
de pierre chipault
son oncle, de charles et gabriel grajou ses cousins et autres
parens
et amis tant de cette paroisse que de  celle de veüil lesquels noces nous ont
attestés
ce que dessus, et ont en partie signés les autres ayant declaré ne
le scavoir # de jean et louis chauvin ses onccles paternele.
dece enquis » .

Et aussi…

Le 29 janvier 1828, mariage de Pierre Fourrier (sosa 94) et de Madeleine Tulasne (sosa 95), Channay-sur-Lathan (Indre-et-Loire).

Publié dans Généalogie

Un jour, un mariage – le 28 janvier 1731

Le 28 janvier 1731, mariage de Meslaine Chilloux (sosa 998) et de Jeanne Gaudin (sosa 999), Obterre (Indre).

Mar_Chilloux_Gaudin_Obterre_1731_p.11Mar_Chilloux_Gaudin_Obterre_1731_p.11_suite
« Le même jour apres les fiancailles et les
trois publications selon la coutume de ce
diocese des bans du futur mariage d’entre
Mélaine Chillou veuf de feue marguerite Blanchet
de la paroisse de charnizay d’une part et Jeanne
Gaudin fille de feu Gabriel Gaudin et de feue
Jeanne Chaire de cette paroisse d’autre part et
ci devant de cette de Martizay ne sétant trouvé
aucun empechement ni opposition a moy qu’il
m’a apparu par les certificats des sieurs curés
de Martizay et charnizay j’ay curé sousigné recu
les parties a la benediction nuptiale en presence
et du consentement de Melaine Chillou pere de l’epoux
de Jacques Chaire curateur de l’epouse de charles chaire
de francois chillou de Gilles chillou et de plusieurs autres
parents et amis lesqules ont déclaré
ne savoir signer de ce enquis »  .

Et aussi …

Le 28 janvier 1761, mariage de Jacques Fontenas (sosa 490) et Marie Baudouin (sosa 491), Veuil (Indre).

Publié dans Généalogie

Un jour, un mariage – le 27 janvier 1734

Le 27 janvier 1734, mariage de Jacques Fontenas (sosa 980) et de Catherine Coutant (sosa 981), Langé (Indre).

Mar_Fontenas_Coutant_1734_Langé_p.349
« Le vingt sept janvier mil sept cent trente quatre, jacques
fontenas âagé de dix neuf ans fils de pierre fontenas meunier
à epousé en face de notre mère la ste Eglise Catherine
Coutton âagé de vingt un an fille de Gilles Coutton et de
catherine Guignard ses père et mère de cette p[aroi]sse après la
publication de leurs bans canoniquement fait les fiançailles
celebrées selon l’ordre du dioceze [1 mot] avons donné la
benediction nuptiale an l’Eglise p[aroi]ssiale de Langé du
consentement des deux peres de l’époux et l’épouse en
présence de Jacques fontenas oncle de l’époux, de jacques
groïssin, d’andré Guignard et de plusieurs autres qui n’ont pu
signer et de nous Curé de Langé qui les avons conjoint
en mariage et donné la benediction nuptiale les jours et an
que dessus » .

Publié dans Généalogie

Un jour, un mariage – le 26 janvier 1671

Le 26 janvier 1671, mariage d’Alexandre Babaud (sosa 4058) et Anne Laumonier (sosa 4059), à Beaulieu-lès-Loches (Indre-et-Loire).

Mar_Babaud_Laumonier_Beaulieu_St_André_1671_6NUM7.020.006_p.223
« Le vingt sixiesme jour du dit mois et an que
dessus je certifie Me Jacques Girard curé recteur
de leglise parroissialle de St.andré de Beaulieu
avoir espousé en secondes nopces Alexandre
Babault de cette parroisse avec Anne laumosnier
aagee de vingt huict ans fille defeu Gilles laumosnier
et dedeffuncte anne hemond ses pere et mere
de la parroisse de St ours de loches avec le certificat
du sieur curé en datte du vingt cinquiesme du
present mois et an que dessus signé D. Garnier
en presence de francois Babault pere du  d[it] epoux
et de Gilles laumonsnier parroisse de St laurent et de Gilles
audiger parroisse de st Jean frere et Beaufrere deladitte
espouse qui ont dit ne scavoir signer
« 

 

 

Publié dans Généalogie

Un jour, un mariage – le 25 janvier 1684

Le 25 janvier 1684, mariage de René Caradeau (sosa 906) et Catherine Quantin (sosa 907), Sainte-Catherine-de-Fierbois.

Mar_Caradeau_Quantin_Ste_Cath_1684_6NUM7.212.003_p.177.PNG« Le ving Et cinq iesme jour de janvier 1684 a esté espouzé dans
l’Eglise de ce Lieu par moy p[re]tre soubsingé René carradeau fils des
desfuncts françois Caradeau et d’Aimée quartier ses père et mère
d’une part : Et d’Anthoinette quantin fille des desfincts
Jacque quantin Et de catherine Courtault dautre part : ne 
sestant trouvé aucun empeschem[ent] Apres la publication canonique
en présence de leurs plus proches parens Et amis soubsignés
scavoir de françois caradeau frère du futur Et nicolas quantin
oncle de la future et pierre Courtault«