Publié dans Généalogie

Où, quand, qui et c’est tout.

Les actes de mariage sont une source très prisée des généalogistes car ils renseignent un certain nombre d’informations. Le problème est que le nombre d’informations varie sensiblement en fonction des périodes (et des curés). Et bien sûr, plus on remonte dans le temps, moins les curés sont atteints de logorrhée.

Voici quelques exemples issus des actes de mes ancêtres.

10_février_1664_St_Branchs_6NUM7.211.002_p278
(C)AD37, BMS, Saint-Branchs, 1664

« Le mesme jour et an a esté espousé
Jacques bougrier avec Jehane aulnet« 

On ne peut pas faire plus succinct. Dans cet acte, on a le nom des époux et pour ce qui est de la date, il faut aller voir l’acte précédent. En ce qui concerne la paroisse, le curé a dû se dire que ce n’était pas utile de la répéter à chaque acte. Acte laconique s’il en est, le curé devait être un taiseux.

Si l’acte précédent est le plus concis, certains autres sont à peine plus précis.

Mar Besnier Arrault 1642.jpg
(C)AD37, BMS, Saint-Branchs, 1642

« Le 25 iesme a esté espouzé en n[ot]re eglise
Rémy Besnier avec Andrée arrault« 

Dans cet acte, on peut noter la petite fioriture « en notre église », mais le curé ne précise toujours pas le nom de la paroisse qu’il administre. Quant à la date, elle est réduite à son stricte minimum, le jour.

mar baudichon-liard 1640
(C)AD37, BMS, Loches, 1640

« Le neuf e fut espousé Anthoine baudichon de ceste paroi[sse] avec Gatienne Liard
de la paroi[sse] de Mouzé« 

Cet acte nous donne le jour du mariage mais toujours pas le mois ni l’année. En revanche, on apprend que l’époux est de la paroisse et que l’épouse est de celle de Mouzé.

mar_bergeret_gittton_cormery_1646_6num7.083.003 _p.47
(C)AD37, BMS, Cormery, 1646, 6NUM7/083/003, p.47

« Le lundy cincquiesme jour de du moys de
feuvrier an susdict françois Bergeret et
Jacquinne Gitton ont reçu la bénédiction
nuptialle en nostre église par moy curé« 

L’acte « détaille » l’identité des futurs époux, le jour et le mois du mariage et revoit à l’acte précèdent pour l’année. Le curé ajoute les formes avec le rituel « ont reçu la bénédiction nuptialle en nostre église par moy curé ». Mais exit la paroisse d’origine des futurs époux.

Mar Delalande Taffonneau Manthelan 1659
(C)AD37, BMS, Manthelan, 1659

« Le 6me de juillet 1659 furent
espousez Estienne de La Lende et
Michelle Taffonneau tous de cette paroisse« 

Cette fois-ci, la date de l’acte est complète et si la paroisse doit toujours être déduite, on sait que les futurs époux en sont originaires.

Mar_Pays_Huet_Hommes, 1616.JPG
(C)AD37, BMS, Hommes, 1616

« Le 25 jo[ur] de juillet 1616 fut espouzé en l’eglise
d’hommes Jan pays de la p[ar]oisse de Cléré aveque
marie huet fille de deffunct René huet de cette
p[ar]oisse d’hommes« 

Enfin un peu de lecture. L’acte nous donne la date complète, la paroisse où est célébré le mariage, la paroisse d’origine du futur, le père et la paroisse d’origine de la future. Il manque encore des éléments mais on avance.

Mar Leroux-Joubert.jpg

(C)AD37, BMS, Villeperdue, 1612, 6NUM7/278/002, p.23

« Entre hélie Le roux fils de mathurin
Le roux de ceste p[ar]oisse [1 mot] et marie
Jo[u]bert fille de deffunct messire (?) michel Joubert vivant (?)
greffier en la baronnye darthannes (Artannes) [2 mots] espousé en
léglise de Thilouze (?) le lundy XX iesme (?) de juin 1612 »

Même si l’acte est écrit « à l’envers », on y trouve le père du futur, la paroisse d’origine du futur, le père de la future et son métier durant son vivant, la paroisse dans laquelle est célébré le mariage, et la date. Si on veut jouer les tatillons, le curé ne dit pas s’il s’agit d’un mariage ou d’une promesse de mariage.

Mar_Rottereau_Pelloquin_Sav_1629_p.33.JPG
(C)AD37, BMS, Savigné-sur-Lathan, 1629

« Le vingt ieme jour dud[it] novem8[bre] fut espousé René
Rotereau dem[eurant] en la parroisse de chasné [Channay-sur-Lathan] avec michelle
pelloquin fille de deffunct pierre pelloquin et de deffuncte
Jullienne desouches p[ar] moy curé »

Cet acte est à moitié presque complet : manquent l’année, les parents du futur, la paroisse de la future. Mais on a la paroisse du futur et la parents de la future.

Mar Cosnier Lucas 1665
(C)AD37, BMS, Esvres-sur-Indre, 1665

« Le  cinquiesme juilllet 1665 a esté solennisé Le mariage
Entre Gille cosnier filz de deffunct Pierre cosnier et de
Renée Gauché et françoise Lucas fille de deffunct
Gatien Lucas et de Marie Brechot tous deux de ceste
paroisse en présence des soubsignez et de Leurs parents
et amis »

Ce qui manquait dans l’acte précédent est présent dans celui-ci : l’année du mariage, les parents du futur, la paroisse de la future. Est également mentionné, sans qu’ils soient nommément cités, la présence des parents et amis.

Mar_Lemesle_Hudault_Chappelle_Blanche_1638, p.64

Mar_Lemesle_Hudault_Chappelle_Blanche_1638, p.64_suite
(C)AD37, BMS, La Chapelle Blanche, 1638, mariage Lemesle/Hudault

« L’onziesme jour de febvrier
1638 Jay espouzé M[aîtr]e fabien
Le Mesle Sergent Royal de la
paroisse de Restigné le congé du S[ieu]r
curé dud[it] Restigné en date du 4e
du pr[ése]nt Mois et an signé Rideau
avec
Nicolle hudault fille d’Anthoine
hudault et de Nicolle Cirotteau
de cette p[a]roisse en présence des
soub signés »

Mar_Lemesle_Hudault_Restigné_6NUM7.193.003, p.109

Mar_Lemesle_Hudault_Restigné_6NUM7.193.003, p.110
(C)AD 37, BMS, Restigné, 1638, mariage Lemesle/Hudault

« Le jeudy quatorziesme iour de Jan febvrier
l’an mil six cent trente et huit moy
curé de Restigné soubz signé certifie
avoir donné permission a […]
[…]
et a fabien Lemesle sergent royal
mon paroissien espouser Nicolle hudaut
paroissienne de […] Chapelle Blanche
fille d’Anthoine hudaut et de nicolle
Cirotteau sa feme […]« 

Coup double pour ce mariage. Le futur ne se marie pas dans sa paroisse d’origine. Il y a donc un acte de mariage dans la paroisse de la future ET le congé dans la paroisse du futur. Le congé est plutôt détaillé puisqu’on y trouve le métier du futur, la paroisse d’origine et les parents de la future. L’acte de mariage n’en dit pas plus.

Mar Bouhourdin Lebougre Pont-de-Ruan 1681, p.3.jpg

Mar Bouhourdin Lebougre Pont-de-Ruan 1681, p.3 suite
(C)AD37 , BMS, Saché, 1681

« Aujourd’huy quinsiesme Jour de Juillet 1681 sont comparus
devant nous Jacques Broussin curé de Saché soussigné
les personnes d’Estienne Bouhourdin aagé de trente ans
ou environ fils de Catherin Bouhourdin et de marie moreau
ses père et mère et Estiennette le bougre aagée de
dix-huit ans ou environ fille de deffuncte gille le
bougre et de Marguerite cruchet ses père et mère tous
de ceste paroisse lesquels Etienne bouhourdin et Estiennette
le bougre nous ont requis leur administrer les sacrements du
mariage […] faict du consentement du Sr curé dudit
Saché et ne sestant trouvé aucun empeschement leur
avons Imparti la bénédiction nuptialle en présence dudit
catherin Bouhourdin et de ladicte moreau grandmère (?) de l’epoux
Jacques et pasques moreau ses oncles et de françois
cruchet et louis procher oncles du coste paternel et maternel
de ladicte épouse qui ont tous fors les soubsignés
déclaré ne scavoir signer […]« 

Mar Salmon Brecque Benais 1686.jpg
(C)AD 37, Benais, 1686

« Le troisiesme jour de septembre mil six cent quatre
vingt six jay pbre soubsigné donné la bénédiction
nuptialle  Jean Salmon aagé de vingt deux ans
ou environ filz de deffunct Jean Salmon et dantoinette
peltier de la paroisse de Restigné ; et à Jeanne
brec aagée de vingt deux ans ou environ fille de
René brec et de margueritte siroteau après les avoir
fiancés et faict la proclamation de leur bans par
trois differans jours de dimanches et festes tant dans cette
église que celle de Restigné sans quily ai eu aucune
opposition ny empeschement qui soit venu à notre
connoissance et comme il appert par le certificat de
Monsr le Curé de Restigné en datte du deuxiesme du
présens mois et an en présence de René goynaud
oncle dudit espoux, antoinne pecher, estienne
du feu ses cousins germains, René brec, margueritte
cyroteau père et mère de la ditte espouse et René
brec son oncle, René galbrun (?) son cousin germain
et autres soubsignez […] »

Ces actes, bien qu’un peu plus récents que les précédents, sont la preuve que les curés pouvaient parfois ne pas être avares des renseignements.

Ou pas.

mar Douault Souchu 1692.jpg
(C)AD 49, BMS, Courléon, 1692

« Le treziesme Jour de Juin 1692 michel Douault homme veuf
et Jeanne souchu fille de françois Souchu et de deff[unc]te
assier de cette paroisse ont reçu La bénédiction nuptialle en
léglise de céans par moy prieur soubsigné en présence de leurs
parents et autres soubsignés »

 

LSF

 

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s