Publié dans Le "petit" patrimoine de Touraine, Petite histoire de la Touraine

La fontaine de Beaune-Semblançay

(C) AD37

FICHE D’IDENTITE

Nom : fontaine de Beaune-Semblançay

Catégorie : fontaine

Date : 1511

Commanditaire : Jacques de Beaune-Semblançay

Constructeurs et artisans : Martin et Bastien FRANCOIS, neveux et élèves de Michel COLOMBE ; Ferry HUTEL ; Jean GUERIN; Michel PELU; Jacques LAMBERT; Jean LESCHALIER dit Le Mistre.

Dimensions : 4,20 m

Matériaux : pierre de Volvic, marbre blanc de Gênes

Localisation : Carroi de Beaune, devant l’hôtel de Jacques de Beaune-Semblançay (1511), puis démontée et remisée (1777), puis place du Grand Marché (1817), puis jardin de Beaune-Semblançay, à quelques dizaines de mètres de son emplacement d’origine (depuis 1957).

Signes distinctifs : bassin octogonal en pierre de Volvic et pyramide en marbre de Gênes ; la pyramide, composée de 4 blocs de pierre, est décorée du blason de Jacques de Beaune, de celui de la ville de Tours (partiellement martelé), des armes de France (fleurs de lis, aujourd’hui martelées), du monogramme de Louis XII (L) et de celui de son épouse Anne de Bretagne (A), du symbole de Louis XII (porc-épic) et de celui d’Anne (cordelière).
La pyramide était terminée par une terrasse ornée de fleurs au naturel ; au centre de la terrasse, une couronne émaillée, elle-même surmontée d’un crucifix, avec la Vierge et Marie-Madeleine (détruit en 1562 par les Protestants).
La décoration en métal a été fondue par Ferry Hutel, canonnier du roi, repassée au ciseau par Jean Guérin, orfèvre, dorée par Michel Pelu et Jean Guérin et brunie par Jacques Lambert, orfèvre et brunisseur ; les armoiries ont été peintes par Jean Leschalier.

Classement : 12/07/1886

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

place du gd marché(c) Crédits photo Durand, Eugène (photographe) – Ministère de la Culture (France) – Médiathèque de l’architecture et du patrimoine

Juillet 2012, la fontaine est vandalisée et son sommet est brisé.

(sources : Bulletin trimestriel de la Société archéologique de Touraine, tome XLI, année 1987, p.783 à 793.
Ranjard, La Touraine archéologique, 1975)

LSF

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s