Publié dans Challenge AZ, Généalogie, La boîte à trucs, MON Challenge AZ avant LE Challenge AZ

R comme Registre matricule

Les informations que le registre matricule contient pour chaque individu sont précieuses : renseignements d’état-civil (nom, prénoms, voire surnoms, date, lieu et département de naissance, noms et résidence des parents, enfants), profession(s), signalement physique (couleur des cheveux, des yeux, forme du front, du nez et du visage, taille, marques particulières, taille; à certaines époques, on indique même la forme de la bouche et la couleur des sourcils), niveau d’instruction  (1 : sait lire seulement, 2 : sait lire et écrire ; 3 : possède une instruction primaire plus développée ; 4 : a obtenu le brevet de l’enseignement primaire ; 5 : bachelier, licencié (avec indication du diplôme) ; X : dont on n’a pu vérifier l’instruction) et état des services militaires (lieu de résidence au moment de l’enregistrement pour le service militaire et lors des actualisations de la fiche matricule, dates d’engagement ou d’incorporation, services antérieurs à l’arrivée au corps, liste des campagnes, ses blessures, décorations, date et motif de départ, mention du certificat de bonne conduite). Si le soldat est mort au champ d’honneur, son décès est d’abord enregistré au sein du régiment, avant que l’acte ne soit transcrit à la mairie d’une commune proche. C’est le nom de cette commune qui figure sur la fiche matriculaire du soldat.

Sa tenue est scrupuleuse et réglementée par l’article 16 (titre 2) du règlement du 8 floréal an VIII (28 mai 1800) et l’article 20 (titre 1er) du décret impérial du 25 germinal an XIII (14 mars 1805). Les « états de service » dans lesquels sont consignés les livrets matricules de tous les soldats et sous officiers nés entre 1847 et 1906 sont conservés aux AD série R. A la mairie, il sont en série H pour les listes de recensement militaires. Les registres matricules sont versés aux AD, 72 ans après l’appel de la classe.

Les conscrits ont été recensés à l’adresse de leur domicile lorsqu’ils avaient vingt ans ou sur leur lieu de naissance, en fait là où ils étaient inscrits de leur initiative ou d’autorité.

Le registre-matricule des états de services est tenu par canton ou par arrondissement et par classe de recrutement. Sur ce registre figurent les états de services des conscrits. Ce registre-matricule du canton, est ensuite déposé aux AD sans que les états de services individuels soient répartis dans les AD suivant leur lieu de naissance. Pour le localiser, il faut vérifier où se situe le lieu de recrutement concernant la commune. Les limites administratives militaires ne recoupent pas toujours les limites administratives civile et politique. Il peut se faire que des localités dépendent de l’une et de l’autre.

L’autorisation d’accès aux dossiers n’est possible qu’à partir de 120 ans en comptant depuis la date de naissance de l’intéressé, 150 ans si le dossier comporte des renseignements médicaux. Exception : ils peuvent être communiqués aux descendants directs, qui doivent remplir un simple formulaire de demande pour recevoir une reproduction de la page concernée.

(source : geneafrance)

En ce qui concerne mes ancêtres

Trois de mes arrière-grands-pères ont participé à la Grande Guerre. Mais, oups, j’ai réutilisé le texte pour en faire un article. Il est .

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s