Publié dans Challenge AZ, MON Challenge AZ avant LE Challenge AZ, Petite histoire de la Touraine

H comme Histoire

J’avais choisi de parler d’héraldique, quand, au cours d’une conversation avec un prof d’histoire, j’ai découvert l’étymologie du mot « Histoire ». « Histoire » signifie « enquête ». Et qu’est-ce que la généalogie sinon une enquête permanente à la recherche du passé.

Parlons donc de l’Histoire de…la Touraine. Pas la grande Histoire, que d’autres ont beaucoup mieux écrite que je ne pourrais le faire. Non, la petite histoire, l’histoire locale, celle de tous les jours, celle qui passe inaperçu…inaperçu ? pas pour tous.

 

Si je vous parle de la Bête, vous penserez peut-être à la Belle ou peut-être au Gévaudan, probablement pas au Val de Loire, et pourtant.

Alors qu’une «bête» sévit dans le Gévaudan entre 1764 et 1767 et fait 89 victimes, un animal sème la terreur en Val de Loire sept décennies avant, entre 1693 et 1694 dans la région de Benais (Indre-et-Loire), faisant 135 victimes, puis une seconde fois entre 1713 et 1715 entre la Touraine et la Sologne laissant une soixantaine de victimes, et une troisième fois entre 1742 et 1754, faisant cette fois-ci 147 victimes dont 61 entre 1747 et 1749.

(sites internet : Touraine-insolite ; http://www.unicaen.fr/homme_et_loup/cas_loups_loire.php ; livre : La bête du Val de Loire, Frédéric Gaultier)

En ce qui concerne mes ancêtres

Si aucun de mes ancêtres, ou collatéral, n’a été victime de la bête, il est fort probable que son souvenir a hanté les mémoires longtemps encore après son passage.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s