Publié dans Challenge AZ, Challenge AZ 2016

Y comme…Yorte

Yorte ou rote (en Poitevin, riorte ou riote, en Angevin, riorte) : 1. baguette flexible,  » alla a coursé les p’tits voleux, eune rote à la main. » 2. Lien de bois vert, fait d’une branche tordue sur elle-même, qui enserre une bourrée (un fagot),  » on lie les bourrées anc des rotes » .

Ainsi, roter signifiait frapper quelqu’un avec une rote, « i l’a m’nacé d’lé roter » , tandis que rorter signifiait fabriquer des rortes.

Deux expressions utilisent le mot rote dans le sens de lien : « franc coume eune rote de seu  » qui voulait dire pas franc du tout , une rote de seu (sureau) étant très cassante ; et « y’a point d’fagôt si ch’tite qui ne trove sa rote. » qui affirmait qu’ il n’y a pas si vilaine ou si pauvre fille qui ne puisse trouver un mari.

La rote désignait également un sentier, une petite allée de jardin et le rotin ou routin ou rotillon était une toute petite rote marquée seulement par la trace des pas des personnes qui y passent occasionnellement.

Pour terminer sur le sujet, voici une locution très imagée, « la rote au pain bénit« , qui désignait le gosier, l’œsophage.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s