Publié dans Challenge AZ 2016

Challenge AZ 2016, ça commence bientôt !

J-3..où en suis-je ? Plutôt pas mal !

Le thème : je l’ai choisi il y a plus d’un mois, quand j’ai décidé de participer au Challenge AZ . C’est un thème que je voulais traiter sous une forme que je n’avais pas encore définie, en parallèle de ma généalogie, parce qu’aux détours de mes lectures, je me suis rendue compte que mon père, mes tantes, mes oncles, utilisaient encore certains mots/expressions de l’ancien parler tourangeau (nom de d’là ! , bisouiller, boutiquer, gniâs, grâs comme une loche, poullette*…)

Les 26 lettres : ça, c’était facile, ce sont les lettres de l’alphabet ! Quant aux 26 sujets, je les ai sélectionnés juste après le thème. Pas folle la guêpe, j’ai d’abord voulu savoir si j’aurais de quoi écrire avant de me lancer « officiellement » dans le jeu. Il ne me manquait que deux lettres (le W et le X  que j’ai « trouvé » il y a une dizaine de jours). Et comme je voulais prendre mon temps et ne pas en manquer pour suivre le rythme d’un article par jour, j’ai, dès le mois d’avril, commencé à rédiger les textes. J’ai changé d’avis sur certaines lettres, voyant que les articles pêcheraient un peu par leur manque de consistance (K comme…Karquin, qui signifiait chrétien. Et ensuite ???!!! ) mais dans ensemble, tout s’est calé assez vite.

Les articles : 21 sont déjà écrits (de A à O, Q, U, W à Z). Pour les autres, la trame est là. Mais le plus difficile est la mise en page ; je ne maîtrise pas complètement le HTML et les fonctionnalités du site. 

*nom de d’là ! = Nom de Dieu ! , bisouiller = loucher, boutiquer = faire/fabriquer (dans le sens être occuper à quelque chose), gniâs = jeune enfant, grâs comme une loche (une limace) = très gros, poullette = ampoule aux mains.

 

LSF

 

Publié dans Challenge AZ 2016

Challenge AZ 2016

Pour mon premier challenge AZ, j’ai choisi de ne pas présenter mes ancêtres mais de faire découvrir le parler tourangeau. Mais ne dit-on pas que le parler tourangeau est le plus pur des langages ?

« Il y avait à Tours beaucoup d’Anglais -cela est obligatoire à dire- tant pour jouir de l’heureux climat du jardin de la France que pour y pendre le langage le plus pur. »(Boylesve, Melle Cloque, 1899). René Boylesve, né à La Haye-Descartes en 1899, ne fait que perpétuer une tradition déjà bien ancrée, tout comme Vigny qui dit des Tourangeaux que « leur langage est le plus pur français, sans lenteur, sans vitesse, sans accent ; le berceau de la langue française est là. » (Vigny, Cinq Mars, 1826). Déjà en 1616, un jeune étudiant allemand Johan Zinzerling publie le récit de son voyage en France, Itinerarium Galliae et écrit au sujet du Val de Loire : «Le français que l’on parle en ce pays est extrêmement pur, non seulement en ville mais dans la campagne et les bourgs voisins. ». Aujourd’hui encore, beaucoup d’étudiants étrangers viennent apprendre le Français en Touraine. Alors pourquoi traiter du parler tourangeau ?

En fait, en Touraine, on ne parlait pas le Français le plus pur mais le plus neutre par rapport aux autres patois. Jacques-Marie Rougé, dans son ouvrage, Traditions populaires – Région de Loches, précise : « En Touraine, s’il n’existe pas de patois, il y a, cependant, quelques intéressantes particularités dialectales. » Pour exemple, la grand-mère de ma grand-mère disait « il boite du laite » tandis que moi, je bois du [le] et non du [lɛ] et phonétiquement, je prononce indifféremment les mots « brun » et « brin ».

Donc, non seulement les Tourangeaux avaient un (petit) accent (histouère d’avouère quieuqu’choue à die) mais ils avaient aussi un vocabulaire propre, peut-être moins développé que dans d’autres régions mais souvent varié, parfois imagé, ou simplement pratique. J’ai choisi 26 mots pour leur caractère amusant, insolite ou parce qu’ils sont le reflet de la vie quotidienne des habitants d’antan.

 

(sources bibliographiques :
– Maurice DAVAU, Le Vieux parler tourangeau, C.L.D., 1979

DAVAU
– Jacques-Marie ROUGE, Petit dictionnaire du parler de Touraine, C.L.D., 1991)

Rougé

LSF

Publié dans A propos de mon blog, A propos de...

Un blog, pour dire quoi ? (suite 2)

Je n’ai aucune prétention, ni sur le fond, ni sur la forme. Sur le fond car je ne suis pas spécialiste ni en généalogie, ni en histoire… que d’autres auront probablement déjà traité les sujets que je vais aborder… et qu’ils l’auront certainement fait mieux que moi ; sur la forme car je n’imagine pas toutes les possibilités qu’offre internet et que je ne maîtrise pas toutes les fonctionnalités que permet l’informatique.

Ce blog s’adresse aux néophytes, aux amateurs d’histoire locale et d’anecdotes, aux curieux. Cela ne veut pas dire que les autres ne sont pas les bienvenus ; je leur demande juste de faire preuve d’indulgence et de bienveillance.

Le but de ce blog n’est pas de faire de grandes révélations,_ je vais peut-être même enfoncer des portes ouvertes_, mais de mettre en textes mes recherches généalogiques, mes centres d’intérêt. Une sorte de carnet de notes.

Si mes pérégrinations n’enthousiasment que moi, tant pis. Mais il faut être honnête, si je publie des articles autres que ceux du Challenge AZ, c’est que j’ai envie de partager des histoires, et bien sûr, j’espère que d’autres se laisseront surprendre et apprécieront.

Publié dans A propos de mon blog, A propos de...

Un blog, pour dire quoi ? (suite)

Comme j’avais peur de ne pas avoir grand chose à dire, j’ai réfléchis à ce que je pourrais raconter sur ces pages. Et en fait, j’ai pleins d’idées (c’est déjà ça).

Le thème principal reste la généalogie, mais la généalogie au sens large, c’est-à-dire tous les thèmes ou sujets auxquels je me suis intéressée lors de mes recherches : mon ascendance, l’Histoire, l’histoire locale, le folklore, les contes et légendes, la culture, l’architecture…

Je ne sais pas encore quand j’écrierai les articles mais certains traiteront de Balzac, du tombeau des enfants de Charles VIII et d’Anne de Bretagne à Saint-Gatien, de la médecine tourangelle, de la fontaine Beaune-Semblançay, du jardin Saint-Pierre-le-Puellier, de gargouilles, de Jeanne Sevaux-Tulasne…

LSF

 

Publié dans A propos de mon blog, A propos de...

Un blog, pour dire quoi ?

Une fois le Challenge AZ terminé, il va bien falloir que je fasse vivre mon blog. Etant donné le nom que j’ai choisi, on peut en déduire qu’il va traiter de généalogie. Vaste sujet mais je sais déjà que j’aurai peu de temps à consacrer à la rédaction d’articles et aurai-je assez de choses à dire ? Et mes articles vont-ils intéresser d’autres personnes que moi ?

A suivre…

LSF